Lieu de travail
2017-06-27 11:39:31 +0000 2017-06-27 11:39:31 +0000
904

Est-il contraire à l'éthique de ne pas dire à mon employeur que j'ai automatisé mon travail ?

Je travaille actuellement sur un système patrimonial pour une entreprise. Le système est vraiment vieux - et bien que j'aie été embauché comme programmeur, mon travail est plutôt une glorification de la saisie de données. Pour résumer, j'ai un tas d'exigences, ce qui représente littéralement beaucoup de données pour chaque mois sur des feuilles de calcul et je dois configurer le système pour qu'il fonctionne, ce qui revient en gros à écrire tout un tas de scripts SQL. Ce n'est pas aussi simple que cela, parce que celui qui a écrit le système à l'origine l'a vraiment écrit à l'envers, et en fait, les analystes qui créent les feuilles de calcul passent pas mal de temps à vérifier mon travail parce que le processus est si fastidieux qu'il est facile de faire une erreur.

Comme vous pouvez le deviner, c'est à peu près le travail le plus ennuyeux qui soit. Cependant, c'est un travail à plein temps avec un salaire décent, et je travaille à distance pour pouvoir rester à la maison avec mon fils.

Donc je le fais depuis environ 18 mois et pendant ce temps, j'ai pratiquement résolu tous les pièges au point d'écrire un programme qui, depuis 6 mois, fait tout pour moi. Alors, ce qui prenait un mois au dernier gars, prend maintenant 10 minutes pour nettoyer la feuille de calcul et l'exécuter dans le programme.

Maintenant, le problème est de savoir si je dois leur dire. Si je le leur dis, ils vont probablement prendre le programme et se débarrasser de moi. Ce n'est pas comme une entreprise avec des tonnes de travail informatique - ils ont un système existant où ils conservent toutes les données de leurs clients pour toujours, et ils ont juste besoin de quelqu'un pour les maintenir. En même temps, je n'ai pas l'impression de faire ce qu'il faut. Pour l'instant, une fois que j'ai reçu les spécifications, je les passe dans mon programme, puis chaque semaine environ, je leur dis que j'ai terminé une partie du système et je les invite à le tester. J'insère même quelques bugs ici et là pour faire croire qu'il a été généré par un humain.

Il pourrait y avoir des modifications aux spécifications et des correspondances par courrier électronique, etc., mais dans l'ensemble, je passe probablement 1 à 2 heures par semaine sur mon travail pour lequel je reçois un salaire à plein temps.

J'apprécie vraiment le temps libre, mais serait-il contraire à l'éthique de continuer avec cet arrangement sans rien mentionner ? Ce n'est pas comme si je trompais l'entreprise. L'entreprise n'a jamais indiqué qu'elle n'était pas satisfaite de mes performances et, en fait, elle obtient exactement ce qu'elle veut en m'employant.

Réponses [28]

379
2017-06-27 12:26:46 +0000

Un bon podcast que j'écoute Éthique au quotidien ) dit ceci sur l'éthique : "La différence entre ce que vous avez le droit de faire et ce qui est juste de faire. "

  • Vous passez 1 à 2 heures par semaine à travailler à la maison (pour être avec votre fils), mais vous êtes payé pour 40
  • Vous avez écrit le programme il y a 6 mois mais vous ne l'avez pas encore dit à votre employeur
  • Chaque semaine environ, vous mentez sur ce que vous avez fait
  • Vous avez délibérément inséré des bugs dans votre programme pour vous aider dans votre tromperie
  • Vous continuez à faire passer pas mal de temps aux analystes qui créent les feuilles de calcul pour vérifier votre travail
  • Vous admettez que "je n'ai pas l'impression de bien faire"

Bien que la réponse me semble évidente, Peut-être votre éthique personnelle vous amène-t-elle à conclure que c'est correct. Je pense que vous connaissez la vérité et peut-être que cela ressemble plus à un humblebrag qu'à autre chose. Une façon de vérifier cela est de vous demander si vous seriez fier de faire savoir aux autres (y compris à votre employeur) ce que vous avez fait.

Ce n'est pas comme si je trompais l'entreprise

Ce n'est pas...

Ok, alors vous devriez juste dire à l'entreprise ce que vous avez fait et voir si elle est d'accord. Si vous avez raison, ils ne se sentiront pas trompés, diront "Bon travail ! et continuera à vous donner 40 heures de salaire pour 2 heures de travail.

Il y a de nombreuses années, dans un cours universitaire d'éthique des affaires, on nous a appris à imaginer des scénarios spécifiques et personnels lorsque nous explorions l'éthique d'une action proposée. Dans votre cas, réfléchissez : "Est-ce le genre d'exemple que vous voulez donner à votre fils ?" (pour les autres : "Comment votre mère réagirait-elle si elle lisait vos actions en première page du journal ?")

379
300
2017-06-27 13:28:01 +0000

Voici précisément comment vous rendre de l'endroit où vous êtes maintenant,

à ,

un meilleur endroit.

Voici la langue spécifique dont vous avez besoin :

Salut les gars, une bonne nouvelle. Pendant que je saisissais les données depuis 18 mois - et c'était génial, merci - je me suis demandé s'il n'y avait pas une meilleure façon. Je ne suis pas sûr que vous vous en rendiez compte, je suis en fait très doué avec Excel / Python / code machine. Récemment, le week-end, j'ai bricolé un système, et c'est un bon début ! C'est un gain de temps incroyable - regardez la capture d'écran ci-dessous. Avec un peu plus de travail, je pense que je peux réduire le temps de saisie des données. Mais je ne veux pas me retrouver sans travail, hah hah ! L'humour noir est souvent le meilleur moyen d'annoncer que l'on veut plus d'argent. Il faut toujours poser des questions lors des négociations, ne pas se lancer dans des suggestions - ils les obtiendront. Il suffit de personnaliser et d'appuyer sur envoyer.

300
206
2017-06-27 12:54:38 +0000
  • N'insérez pas de bugs ou ne faites pas semblant de travailler quand vous ne le faites pas. Cette partie est erronée.
  • Parlez-leur simplement de votre scénario/processus. Il est en fait possible que vous obteniez plus de travail à automatiser.

Dans le pire des cas, si vous êtes "licencié" pour avoir automatisé votre travail, je suis sûr que les futurs employeurs potentiels apprécieront cela, même si votre employeur actuel ne le fait pas.

206
158
2017-06-28 13:38:12 +0000

Beaucoup de bonnes réponses ici, mais je pense qu'il y a un autre aspect que vous n'envisagez pas. Vous avez obtenu un travail qui était censé être un travail de programmation mais qui ne l'était pas et vous en avez fait un. Cela, mon ami, s'appelle le "succès". Vous avez trouvé une échappatoire pour sortir du piège d'un emploi sans issue.

Mais maintenant, au lieu de parachever votre réussite pour en faire une carrière vraiment satisfaisante, vous envisagez de la gaspiller ? Cela ne durera pas éternellement. À un moment donné, cette entreprise et/ou cet ancien système ne seront plus là. Et alors, que se passera-t-il ? Vous mettez sur votre CV que vous avez été un tableur pendant X ans ou vous leur dites que vous êtes en fait un programmeur mais que vous n'avez rien fait parce que vous n'avez jamais dit à votre employeur ce que vous faisiez ?

Je suis aussi un père donc je comprends que passer du temps avec votre fils est important mais vous avez aussi une vie. Je pense que vous gaspillez vos talents et que cela vous rendra finalement moins heureux. Vous travaillez à distance maintenant. Il y a des tonnes d'emplois sur SO qui permettent de travailler à distance. Je pense que ne pas le dire à votre employeur est le pire choix que vous puissiez faire ici. Il devrait au moins vous employer assez longtemps pour intégrer cette solution dans l'application réelle. Pour votre propre bien, vous ne devriez probablement pas admettre que vous n'avez rien fait pendant une période de temps significative.

158
102
2017-06-27 12:23:24 +0000

Je me ferai l'avocat du diable sur ce point : Étant donné que, comme vous le dites, on vous a confié cette tâche spécifique et qu'il ne s'agit pas d'une entreprise technique, c'est donc à peu près la seule et unique tâche possible qu'ils pourraient vous confier, je vois les options suivantes :

  • Continuer comme vous êtes, après tout ils vous paient pour faire ce travail spécifique, que vous faites parfaitement comme il est. Vous pouvez peut-être obtenir un contrat modifié la prochaine fois que vous en signez un pour mentionner la tâche qui vous est assignée et non le nombre total d'heures passées à l'accomplir afin d'être couvert à 100% et non dans une zone grise.
  • Mentionnez que vous pouvez éventuellement créer un script d'automatisation et le leur vendre (ce qui, gardez à l'esprit, signifie que vous supprimez également le travail de l'analyste, et pas seulement le vôtre, ce qui constitue un autre dilemme éthique à prendre en considération). Remarquez que je dis "vendre" et non "donner", puisqu'il a été créé sur votre propre temps tout en faisant le travail manuellement sur leur temps, donc il n'appartient pas vraiment à l'entreprise, votre contrat / les lois de votre pays devraient couvrir plus de détails sur la propriété intellectuelle pour être sûr sur ce point.

Si je comprends bien, vous voulez continuer à être employé de façon indéterminée par cet employeur pour le moment (avec votre fils et tout le reste), donc pour être bien clair dans ce cas, vous pouvez éventuellement demander quelles autres tâches vous pouvez effectuer pour eux au cas où il vous resterait du temps par rapport à votre tâche principale (ce qui sera toujours le cas, comme nous le savons). Si vous demandez un travail supplémentaire ou une mission de longue durée et qu'ils n'en ont pas par définition, il vous appartient d'utiliser le temps qu'il vous reste après avoir terminé les tâches qui vous ont été confiées.

102
101
2017-06-27 14:28:53 +0000

Je ne suis pas un père célibataire, mais j'ai souvent dû m'occuper des enfants, alors je peux imaginer ce que vous ressentez et ce qui se passe en vous. Cessez de vous inquiéter, profitez du temps que vous avez avec votre fils, et pour avoir une éthique, vous devez d'abord survivre, alors dites-vous de continuer, mais faites-le plus propre.

Concernant les erreurs que vous ajoutez, vous devriez arrêter de le faire lentement, pour que l'analyste ne se méfie pas. C'est mal ce que vous avez fait, mais le fait d'être propre maintenant n'aidera personne, surtout pas votre enfant.

Ensuite, après un certain temps, dites-leur qu'il vous reste quelques heures chaque mois et que vous avez pensé que tout le système pourrait être automatisé et que vous avez une idée de la manière dont cela pourrait se faire. En fonction de leur réaction, vous pouvez décider si vous voulez continuer ou non. S'ils disent non, continuez à faire ce que vous faites ou trouvez un autre emploi.

J'ai appris un jour que le prix d'un bien est déterminé par ce que l'acheteur est prêt à payer, ce qui dépend de la "valeur" qu'il ajoute pour lui et peu importe ce qu'il vous en coûte pour produire le bien. Si vous vous en tenez à cette théorie, ils devraient pouvoir continuer à payer. La seule différence avec votre scénario est que sur un marché ouvert, vous avez des concurrents qui peuvent également produire à bas prix, donc une fois que l'idée de l'automatisation est lancée, ils peuvent essayer de trouver quelqu'un d'autre pour le faire, un vrai développeur au lieu d'un spécialiste de la saisie de données, donc donnez-leur des raisons de vous prendre, comme si vous connaissiez le système, vous connaissez les pièges. Mais, quoi que vous fassiez, ne vous vantez pas, ne leur dites jamais, faites-le juste à partir de maintenant (ou ne le faites pas si vous pensez que vous allez vous retrouver au chômage). Vous devriez aussi chercher des emplois en freelance où vous pouvez faire ce genre de travail et être payé "éthiquement".

101
63
2017-06-27 12:05:37 +0000

Je pense que vous vous êtes peut-être perdu ici. Résumons ce que vous faites :

  • Vous avez écrit un script qui automatise presque à 100% votre "travail à plein temps avec un salaire décent"
  • Vous avez écrit votre script délicatement pour falsifier certains des enregistrements afin qu'ils soient plus crédibles (Si vous devez le faire, reconsidérez ce que vous faites, c'est de la tromperie / fraude ouverte)
  • Vous percevez un salaire pendant 40 heures/semaine alors qu'en réalité vous travaillez au maximum 2.

  • Vous escroquez votre employeur. Oui, vous diriez que quelqu'un d'autre n'a peut-être pas compris. Oui, vous aimez probablement beaucoup être payé pour faire tourner un script une fois par mois. Non, cela ne change rien au fait que vous escroquez essentiellement votre employeur.

Je vous suggère d'être franc avec lui immédiatement et d'espérer qu'il le verra comme une démonstration de votre valeur et qu'il vous donnera un autre travail.

En fonction de leur décontraction, ils pourraient même dire "c'est bien pour vous, nous ne nous soucions pas vraiment de la manière dont cela se fait tant que cela se fait". Mais **ce n'est pas à vous de décider. Ils vous paient pour travailler à plein temps, pas vous.

63
58
2017-06-27 14:55:32 +0000

Ce que vous voulez avec l'entreprise, c'est une relation de contractant et non d'employé. Les entrepreneurs sont payés pour faire un travail et ont toute latitude pour le faire comme ils le souhaitent, voire pour sous-traiter la tâche à d'autres, tandis que les employés sont payés pour travailler, spécifiquement pour leur temps.

Vous devez examiner votre contrat et éventuellement parler à un avocat spécialisé en droit du travail pour savoir dans quelle mesure vous pourriez avoir des ennuis et ce qui peut être fait pour les atténuer. Il peut également vous conseiller sur la manière de négocier un rôle de contractant.

Il existe également une troisième option : vous leur vendez l'automatisation. Comme vous travaillez dans une entreprise moins axée sur les technologies de l'information, il n'y a probablement pas de clauses qui leur accordent la propriété du logiciel que vous avez créé, donc vous pouvez peut-être le leur revendre, mais cela vous laisse à la recherche d'un nouveau travail. En fin de compte, votre emploi est menacé, quoi que vous fassiez, mais vous avez des atouts en main : vous jouez le rôle que vous jouez sur le plan de la concurrence, ce que d'autres ne peuvent pas faire facilement. S'il n'y a pas de concurrence (que ce soit par l'obscurité du travail ou pour toute autre raison), il n'est pas contraire à l'éthique de gagner autant d'argent pour le travail que vous faites ; l'offre et la demande dictent que le travail que vous faites a vraiment autant de valeur qu'on est prêt à le payer. Toutefois, il existe toujours un risque latent que quelqu'un d'autre découvre de façon indépendante le potentiel de l'automatisation et vous fasse perdre du terrain. N'oubliez pas que les entreprises automatisent sans cesse des emplois : ce n'est pas contraire à l'éthique, c'est juste du business, donc l'astuce est de ne pas se faire avoir dans le processus.

Ce qu'il faut retenir, c'est que si vous profitez actuellement des avantages que personne d'autre ne connaît, il existe de nombreuses façons de changer cela qui n'exigent aucune action de votre part. Quel que soit votre choix, vous devez agir maintenant, que ce soit pour vous prémunir contre ce qui se passera si vous êtes découvert, ou contre la perte potentielle d'une entreprise en cours de route.

En ce qui concerne l'éthique, il semble que vous vous soyez mis, sciemment ou non, dans une position contraire à l'éthique. Certains diront que maintenant que vous savez, il suffit de rectifier le tir. D'autres rejetteront toute ignorance et insisteront pour que l'on fasse amende honorable pour l'ensemble de la violation. L'eau pourrait être vraiment boueuse si nous essayons d'y ajouter l'éthique des mères qui sont obligées de travailler à plein temps pour soutenir leurs enfants contre les torts que vous avez pu faire et de colorer vos actions comme un moindre mal.

Vous devez équilibrer vos principes avec votre propre intérêt et celui des personnes à votre charge. Votre relation avec l'entreprise sera beaucoup moins décidée sur l'éthique directement et plutôt sur la loi : ce qui a été convenu et peut être démontré et prouvé. L'éthique a une incidence sur votre réputation et votre conscience.

58
29
2017-06-27 12:06:23 +0000

Oui, vous passez délibérément du temps à simuler des bogues et des erreurs humaines pour masquer le fait que vous vous êtes licencié. Si vous disposez d'un délai de préavis convenable pour trouver un nouvel emploi, je sauterais la phase des bogues le mois prochain et dirais alors :

Après des mois de travail, j'ai trouvé un moyen d'automatiser ce travail. Je l'ai mis en œuvre moi-même sur le côté et j'ai vérifié son fonctionnement pendant plusieurs mois. Je suis maintenant convaincu qu'il peut faire ce travail sans supervision. Avez-vous quelque chose d'autre à me faire faire ?

Si on vous donne quelque chose d'autre à faire : Super, vous avez fait bonne impression et vous avez toujours un travail. Sinon : Vous avez fait une bonne impression qui devrait vous aider dans votre recherche d'emploi.

Maintenant, je suppose que vous n'avez pas ce luxe. Je comprends donc que vous hésitiez à révéler les faits et à être licencié immédiatement. Dans ce cas, j'utiliserais votre temps libre pour trouver un nouvel emploi. Alors, démissionnez et dites-le leur.

29
25
2017-06-28 09:51:31 +0000

À mon avis, tout se résume à répondre à la question suivante :

Est-ce qu'ils me paient pour mon temps ? *ou *Est-ce qu'ils me paient pour que je travaille.

Si vous pensez que c'est la première solution, vous devriez simplement leur dire que vous avez optimisé le processus et que cela vous prend moins de temps maintenant, et s'ils ont autre chose à vous faire faire.

Si c'est la deuxième solution, alors vous êtes bon. Vous faites exactement ce pour quoi vous êtes payé (sans la partie sur les bugs qui m'est étrange). Une automatisation encore meilleure conduit généralement à une réduction des erreurs, donc vous faites (probablement) un meilleur travail que le gars avant vous (encore une fois, sans les bugs intentionnels, parce que WTF ?).

Cette question est la seule raison pour laquelle tant de philosophes (et même des religions entières comme les Amish), préconisent de ne pas échanger le temps contre de l'argent, ils préconisent d'échanger les services contre de l'argent, parce qu'alors toutes les améliorations, automatisations et innovations profitent à la personne qui les a faites.

De manière si réaliste et pratique : si vous avez l'impression d'être un entrepreneur engagé pour faire un travail, vous êtes bien. Si vous vous sentez comme un employé qui vend du temps, vous devriez en parler à votre responsable, lui expliquer que vous avez amélioré le processus et lui demander s'il y a d'autres choses qui profitent à l'entreprise et sur lesquelles vous pouvez travailler.

PS : Il y a un tas de considérations pratiques :

  • Dans quel pays vous vous trouvez, les lois diffèrent d'un pays à l'autre, notamment en ce qui concerne les droits d'auteur. Dans la plupart des pays occidentaux, les droits d'auteur sont automatiquement transférés s'il s'agit d'un emploi à temps plein, mais ils restent acquis au contractant, sauf s'il y a une cession explicite. En conséquence, il peut s'avérer que s'ils vous licencient, ils perdent le droit d'utiliser le logiciel que vous avez créé et dont vous avez conservé les droits d'auteur.
25
22
2017-06-28 10:28:30 +0000

**Je ne suis pas sûr que vous deviez dire la vérité, comme le suggèrent d'autres réponses, si vous craignez que votre emploi soit menacé - c'est peut-être "la bonne chose à faire" pour l'entreprise, mais quelle est la bonne chose à faire pour votre fils ? Votre mère aurait raison, vous êtes dans une position très chanceuse - êtes-vous un père célibataire ou était-ce une supposition faite dans une des réponses ? Si oui, alors passer du temps avec votre fils est très important et c'est une bonne occasion de le faire.

Imaginez que vous ayez trouvé une charge d'or enterrée dans votre jardin arrière qui pourrait facilement être extraite. Il vous suffirait de le déterrer, de le nettoyer un peu et vous pourriez le vendre. La même question s'applique à tout produit à forte marge. On pourrait soutenir qu'il est erroné de faire payer un prix élevé pour quelque chose que vous avez produit à faible coût, mais c'est ainsi que fonctionne la société capitaliste dans laquelle nous vivons. La valeur du marché est déterminée par le montant que les gens sont prêts à payer. Voici une question : si la société pour laquelle vous travaillez inventait un secret qui lui permettait de produire un produit/service à très bas prix et de le vendre à des clients pour un profit élevé (mais devait garder secret la manière dont il est produit et la facilité avec laquelle il est produit), le ferait-elle ? Ce que vous faites, c'est suivre des processus commerciaux standard - c'est-à-dire essayer de maximiser les revenus tout en minimisant les coûts. Vous ne faites certainement pas preuve de loyauté envers votre entreprise, mais la question est de savoir quelle valeur vous y accordez.

22
21
2017-06-27 13:27:13 +0000

Est-ce contraire à l'éthique ? oui.

Cependant, il y a d'autres considérations ici. Il serait également très contraire à l'éthique que l'entreprise vous abandonne après que vous lui ayez épargné tant de tracas (une fois que vous lui avez donné votre solution, elle a le travail qu'elle voulait et un travailleur qui peut faire 39 heures de travail supplémentaires pour le même prix qu'elle était heureuse de payer pour le travail, ce qui évite aux autres de devoir vérifier de si près s'il y a des erreurs) et vous devez prendre en considération le coût personnel de la perte de votre emploi (en particulier pour votre famille). En gros, dites que vous avez un peu de temps libre et que vous voulez savoir ce que vous pouvez faire d'autre. Si aucun nouveau projet ne se présente, vous pouvez dire sans crainte que l'entreprise risque fort de ne pas apprécier votre travail (du moins, compte tenu du coût élevé que cela pourrait représenter pour vous). Trouvez un nouvel emploi adapté à vos besoins et, espérons-le, un peu plus divertissant. N'abandonnez qu'une fois qu'un emploi adéquat a été trouvé.

Je ne pense pas que ce soit la façon la plus morale de procéder, mais c'est la plus sûre et vous devez vous occuper de vous et de votre famille. J'arrêterais cependant d'apporter les insectes, cela semble un peu plus louche et les laisser de côté donne juste l'impression que vous avez un moyen de vérifier votre travail.

21
16
2017-06-27 14:25:23 +0000

Il n'y a rien de mal à automatiser des pièces ou même tout votre travail. Tant que cela est fait à la satisfaction de votre employeur, vous êtes bon. N'introduisez pas délibérément des bugs.

Contrairement à ce qui est dit ici, ce que vous faites est valable. Si ce n'était pas le cas, toute l'industrie informatique s'effondrerait et la plupart des administrateurs système seraient licenciés.

Veuillez noter que le script est la propriété de votre employeur puisqu'il a été créé pendant que vous êtes employé par lui, pour le travail spécifique et sur son temps. Le reste est entièrement valable.

16
16
2017-07-02 00:20:24 +0000

Comme quelqu'un qui a fait de la saisie de données censée être manuelle, et l'a automatisée, je peux répondre à cette question

Dans mon cas, j'aurais pu avoir un travail de saisie de données sans intérêt pendant six mois, c'est garanti. Au lieu de cela, j'ai automatisé le processus et j'en ai parlé publiquement à mon employeur. Je suis maintenant affecté à un service qui correspond à mes talents et à mes capacités. Voici la raison pour laquelle je l'ai divulguée.

La réponse directe est : oui, c'est contraire à l'éthique (j'ajouterais aussi que le fait de le faire bugger délibérément pour le faire paraître humain est encore plus contraire à l'éthique).

Une longue réponse sur la raison pour laquelle c'est :

Leurs finances, votre emploi à long terme

La survie de votre entreprise dépend de la productivité de ses travailleurs. Contrairement aux attentes, les (bonnes) entreprises ne licencient pas les travailleurs qui automatisent leurs tâches et rendent les choses plus efficaces. Si vous êtes licencié et qu'ils utilisent votre programme pour vous remplacer, soit ils étaient déjà dans une situation financière difficile, soit ils sont une entreprise malveillante. Le programme n'est pas ce qui est talentueux, c'est vous.

Votre code, votre problème

Toute entreprise intelligente ne virerait pas le seul développeur d'un morceau de kit qu'elle ne comprend pas entièrement. Si ça tourne mal après qu'ils vous aient viré, comment peuvent-ils le réparer ?

Si l'entreprise en profite, tous les autres qui y travaillent aussi

Certains de ces collègues sont-ils vos amis ? Vous pouvez peut-être aussi réduire leur propre charge de travail, soit directement (en leur donnant les outils), soit indirectement (en leur enlevant ce qui aurait pu devenir leur charge de travail). Si votre programme peut auto-valider le travail, cela signifie que les validateurs ont moins de travail à gérer. Moins de stress pour eux. Plus de succès pour cette entreprise. Le travail de chacun s'améliore.

Ne pas divulguer vous freine

En ne divulguant pas que vous avez résolu ce qu'ils percevaient comme un problème complexe avec une solution simple (qui pourrait leur faire gagner de nombreuses heures de travail), vous finissez par cacher vos propres talents, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas vous réaffecter à un meilleur poste, ou vous attribuer un travail plus stimulant (et donc plus intéressant). Dans mon cas, en révélant ce que j'avais fait, je suis passé d'un poste de saisie de données (qui s'est avéré être supprimé de toute façon) à un service de pointe dont le seul but est d'automatiser et de moderniser un grand nombre de systèmes. Si vous devez sans cesse cacher vos talents et prétendre que vous êtes plus bête que vous en avez l'air, tout en vous sentant coupable de "tromper le système", cela a un impact psychologique négatif. La vraie raison pour laquelle vous demandez... Vous ne demandez pas si c'est contraire à l'éthique, parce qu'au fond de vous, vous le savez déjà (vous dites même que ce n'est pas bien). Vous essayez de peser le pour et le contre de la divulgation d'un fait qui pourrait vous mettre au chômage alors que vous craignez d'avoir assez d'argent pour nourrir votre enfant. Le véritable problème que vous rencontrez est le suivant : "Comment puis-je conserver ma sécurité d'emploi alors que j'ai automatisé mon propre travail ?

Cela se résume à deux points : soit vous ne vous donnez pas la peine d'automatiser la tâche au départ (ce qui devient fastidieux), soit, au bout du compte, vous prenez le risque de perdre votre emploi mais de trouver un endroit qui correspond mieux à vos talents. Dans mon cas, ma divulgation m'a évité de perdre mon emploi (j'ai quitté un service qui a connu quatre licenciements) et je n'y étais que temporairement (IE : je n'avais aucune sécurité d'emploi).

Pesez le pour et le contre Vous savez que c'est contraire à l'éthique, mais ce n'est pas ce qui vous dérange, sinon vous ne l'auriez pas fait.

16
12
2017-06-27 15:02:40 +0000

Tout d'abord, les principales questions éthiques :

Vous les trompez en introduisant des erreurs. C'est une erreur flagrante. Vous le saviez quand vous avez posé la question, ce n'est donc pas une nouvelle. Ce n'est pas parce que cela ne "nuit à rien" que la tromperie est justifiée. Le mal, c'est la confiance implicite dans les relations employeur/employé.

Est-ce mal de créer un système pour faire son travail ? Non. Mais est-il mal de se faire payer un salaire horaire pour 38 heures de travail par semaine ?

Deuxièmement, la question vraiment importante :

Que se passerait-il s'ils découvraient ce qui se passe ? Perdriez-vous votre emploi ? Peut-être. En prétendant travailler alors que vous ne travaillez pas, vous avez endommagé la relation, car cette prétention affecte votre comportement.

S'ils ont une réclamation pour le processus ou les outils que vous avez créés, ils pourraient la prendre et vous "remplacer" par elle. Si votre contrat couvre la "propriété intellectuelle créée en cours d'emploi", alors le code leur appartient légalement, qu'ils en aient connaissance ou non. Si vous êtes entrepreneur ou consultant, vous pouvez être propriétaire de l'outil que vous avez créé. Si c'est le cas, vous pouvez négocier une licence (et éventuellement un contrat de maintenance) pour cet outil au lieu d'un salaire.

12
9
2017-06-29 06:04:46 +0000

Beaucoup de réponses portent ici sur la question de savoir si vous êtes payé à l'heure ou en fonction des résultats. Beaucoup de réponses portent également sur les erreurs.

Je suis tout à fait d'accord avec l'idée d'éliminer tous les bugs connus. Faire des erreurs intentionnelles peut entraîner des risques de sanctions, y compris le licenciement ou pire. Vous ne voulez pas avoir d'ennuis avec la loi.

En éliminant les bogues, les gens supposeront que vous avez trouvé comment éliminer les erreurs. Que ce soit par des efforts manuels, en aiguisant votre esprit ou en utilisant l'automatisation, cela n'a pas vraiment d'importance.

Quant à savoir si vous facturez à l'heure ou au résultat : est-ce important ? Êtes-vous sûr de ne pas travailler 40 heures par semaine ? Gardez à l'esprit que si vous travaillez à domicile, vous pouvez avoir une grande marge de manœuvre sur la façon dont vous faites votre travail. Par exemple, qui peut dire si la saisie des données se fait en faisant appuyer les doigts sur les touches du clavier ou en faisant appel à un logiciel ? Si vous constatez qu'entre 8h et 10h du matin vous vous êtes assuré que la saisie des données est complète, cela peut être précis à 100%. Est-ce que quelqu'un vous micro-gestionne pour savoir combien de fois vous vous êtes levé de votre chaise alors que vous aviez réussi votre tâche ?

J'insère même quelques bugs ici et là pour faire croire que cela a été généré par un humain.

Voyez-vous, beaucoup de gens supposent que vous essayez de couvrir vos traces. Cependant, vous avez dit :

en fait, les analystes qui créent les feuilles de calcul passent pas mal de temps à vérifier mon travail

D'après ce que vous avez dit, je suppose qu'il est possible que vous ne fassiez qu'alimenter les analystes, pour vous assurer qu'ils font bien leur travail de détection des erreurs.

Bon, peut-être que je vous accorde trop le bénéfice du doute ici.

Que vos motivations aient été parfaitement pures ou trompeuses, dans un cas comme dans l'autre, il vaut mieux éliminer les erreurs. Elles vous menacent de plus de mal que de bien pour vous qu'elles peuvent sembler servir à long terme. (Notez que je dis qu'elles ne promettent pas beaucoup de bien pour vous. Ils pourraient donner à quelqu'un la satisfaction que le temps de l'analyste lui soit utile. Mais si la nécessité de faire vérifier le travail par des analystes de manière aussi approfondie est un besoin qui est réduit, parce que les gens cessent de penser que votre travail a autant besoin d'être analysé, parce que l'on fait confiance à votre travail, cela ne vous nuit pas _de quelque manière que ce soit que j'ai déjà vue)

Votre meilleure approche peut être de dire à votre employeur que vous avez été capable de faire les choses plus efficacement, et que maintenant vous souhaitez vous externaliser, afin de pouvoir continuer à fournir des résultats mais aussi de pouvoir légitimement gérer votre temps comme vous le souhaitez, y compris la possibilité de passer du temps à servir une autre organisation si vous le souhaitez. Une fois que vous avez externalisé, vous avez le contrôle absolu du processus et vous pouvez simplement facturer les résultats au lieu de facturer à l'heure, de sorte qu'il n'y aura plus de raison de prétendre à une malhonnêteté continue.

Si on ne veut pas vous externaliser, continuez à demander. En fin de compte, avec des résultats de qualité qui leur permettent de voir qu'il est moins nécessaire de continuer à employer des analystes, ils devraient finalement trouver un avantage à coopérer, ne serait-ce que pour vous rendre heureux (la personne qui gère avec succès un travail qu'elle doit faire).

9
8
2017-06-27 13:18:35 +0000

Il est évident que l'insertion de micros pour tromper votre employeur est une erreur.

Je comprends votre hésitation à être licencié, c'est pourquoi je vous suggère de leur faire savoir que vous terminez le travail en une fraction du temps qu'ils pensent que vous avez besoin et que vous pouvez donc prendre plus de responsabilités. À moins qu'ils ne le demandent, je ne vois aucune raison pour vous de mentionner que vous l'avez automatisé, et encore moins une raison pour vous d'envoyer vos scripts à quelqu'un d'autre. L'entreprise paierait pour que quelqu'un fasse ce travail 40 heures par semaine sans vous.

8
8
2017-07-01 15:46:52 +0000

Je vais ajouter un point, et supprimer cet affichage s'il n'y a pas assez de viande. Tout d'abord, je suppose que l'OP se trouve aux États-Unis.

Si l'OP a créé l'automatisation à l'horloge, ou en utilisant le matériel de l'entreprise, alors l'entreprise possède le logiciel d'automatisation. Le PO utilise donc un logiciel appartenant à l'entreprise, et il n'a pas informé l'entreprise de cet actif. C'est une autre question d'éthique.

Nous savons que si l'OP disait toute la vérité à la société, il l'arracherait et donnerait tout à la première personne qui le ferait pour un centime de moins. Bien sûr, cela ne devrait pas avoir d'importance sur le plan éthique, mais nous sommes des êtres humains et c'est nul.

Si le PO travaillait servilement 39,5 heures/semaine pour faire le travail, l'entreprise en tirerait-elle un avantage supplémentaire ? Bien sûr que non.

Donc, ce que fait l'OP nous fait sentir bizarre, donc c'est probablement mal à un certain niveau. Mais je voudrais dire qu'il y a une éthique pure et une éthique réaliste. Les partisans de l'éthique pure diront immédiatement que les gens qui sont "éthiques de façon réaliste" ne font que rationaliser un comportement non éthique. Ils ont probablement raison d'une manière inutile.

Questions rhétoriques :

  • Quel pourcentage de la population admettrait l'automatisation ? Vous pouvez vous faire une idée rien qu'en lisant ce fil de discussion.
  • D'après notre expérience de la gestion, que feraient ces personnes dans une situation similaire ?
  • Si vous trouviez une enveloppe contenant de l'argent liquide et une "carte de fidélité", remettriez-vous l'enveloppe au gérant de l'établissement, en espérant qu'il vérifiera la base de données de fidélité et rendra l'argent au propriétaire ?

Vous pouvez donc voir qu'il y a des comportements purement éthiques et puis il y a les choses que la population générale ferait probablement en réalité.

Mon conseil :

Je ne vois pas la nécessité d'être une "personne éthique à 0,1%" au détriment éventuel de son emploi. Nous aimerions tous être 100% purement éthiques, mais le monde réel est un endroit difficile.

Cependant, l'OP se sent mal ; il n'est pas fidèle à lui-même. C'est là que le bât blesse. C'est un meurtre d'âme.

Donc, soyons fidèles à nous-mêmes sans nous faire du mal.

  1. Arrêtez d'insérer de fausses données tout de suite. Pas de rampe d'accès. Arrêtez. Si on vous demande ce que vous avez fait pour supprimer les erreurs, mentez ou trompez. Ne dites pas toute la vérité. "J'ai créé une certaine automatisation pour m'assurer que ces erreurs ne se reproduisent pas." Dans l'ordre cosmique des choses, c'est une transgression mineure. Il est inutile d'inviter à la punition puisque vous avez appris votre leçon et que vous ne ferez plus jamais une telle chose. N'est-ce pas ?
  2. Continuez à faire ce que vous faites autrement - vous obtenez de grands résultats pour un prix que l'employeur est prêt à payer.
  3. Ne cachez pas que vous avez automatisé.
"These results are shockingly clean!" "Thanks, I found a way to produce the results quicker and more accurately." "So you have some free time, eh?" "Well I am surely spending less company time making fewer error-prone hand-edits than before, so yes."
  1. Continuez à vous approprier le processus. La propriété ne s'arrête pas à la livraison du fichier. Elle s'arrête lorsqu'il n'y a plus de questions auxquelles répondre, et lorsqu'il n'y a plus aucune chance que vous ayez besoin de faire une mise au point pour une raison quelconque.

  2. Tout cela étant dit, c'est une occasion en or de se développer. Peut-être les analystes vous laisseront-ils commencer à faire leur travail de routine ? S'ils le faisaient, cela améliorerait-il votre future capacité d'embauche ? Trouvez plus de travail, surtout un travail qui vous permet d'acquérir de nouvelles compétences.

8
4
2017-06-28 15:35:58 +0000

Je dirais que vous avez franchi la ligne éthique en leur fournissant des travaux que vous savez être incorrects et en ne leur fournissant pas les résultats dès qu'ils sont disponibles.

Donc je changerais cela, et je verrais s'ils le remettent en question. En ce qui concerne l'"automatisation", je soupçonne que si vous commencez soudainement à produire du travail plus rapidement, soit ils ne le remarqueront pas, soit ils ne réagiront pas par une mise à feu.

Il est très peu probable, à moins que vous ne les asseyiez et leur expliquiez comment utiliser le logiciel, qu'ils veuillent le faire. Vous pourriez même leur expliquer que vous avez trouvé des moyens d'automatiser une partie du processus, d'où l'accélération.

Pour ce qui est de "ça ne me prend qu'une à deux heures", je ne vois pas d'obligation de le leur dire (vous êtes payé pour produire des résultats qu'ils considèrent comme valant X, pas pour remplir du temps), mais je pense que vous avez l'obligation de leur fournir des résultats dès que vous les avez sous la main, et de faire de votre mieux pour produire des résultats aussi exempts de bogues que possible. L'injection délibérée d'erreurs est une bonne chose.

4
4
2017-07-03 10:23:45 +0000

Toutes les réponses ci-dessus contiennent d'excellents points. Je vais donc retourner la question pour le bien de la discussion philosophique : et si au lieu d'un travail de saisie de données humaines, nous parlions de robots faisant un travail humain. Voici votre question reformulée :

J'ai été engagé comme chef du département X en tant que gestionnaire d'une grande équipe. Mon premier travail a été de construire un robot pour faire mon travail. Maintenant, tout le département se dirige tout seul. Je n'ai pas à gérer qui que ce soit -- tout est fait par le robot, tandis que je continue à recevoir mon salaire complet pour quelques heures de travail ici et là pour vérifier que tout fonctionne bien. J'ai même programmé le robot pour qu'il fasse quelques erreurs ici et là afin de rendre tout le monde heureux et de leur donner un but en leur faisant vérifier son travail.

Est-ce de la triche ?

Ce que je veux dire ici, c'est que vous avez demandé à une foule de professionnels de l'informatique qui valorisent le travail réel comme "faire les choses dans le temps qu'il faut pour les faire". Et si vous aviez demandé à une foule de PDG ? En d'autres termes : selon la plupart des réponses ci-dessus, il est contraire à l'éthique d'automatiser son travail et d'être payé à plein temps ; cependant, lorsque vous reformulez votre question et substituez "programmeur" par "chef d'équipe" tout d'un coup, cela ne semble pas si mal.

Ou est-ce le cas ?

4
3
2017-06-30 16:59:23 +0000

Je n'ai rien trouvé de contraire à l'éthique dans votre question jusqu'à

Je veux dire qu'en ce moment, une fois que j'ai les spécifications, je les passe dans mon programme - puis chaque semaine environ, je leur dis que j'ai terminé une partie et je les fais tester. J'insère même quelques bugs ici et là pour faire croire qu'il a été généré par un humain.

Je pense que vous avez tout gâché.

L'employeur ne veut en fait qu'une chose - que les choses soient faites. Point final. Ils sont prêts à sacrifier une partie de leurs revenus pour récompenser ceux qui font cela. Si vous êtes entrepreneur, vous avez un contrat et vous êtes payé pour cette tâche particulière. Si vous êtes employé, vous êtes payé pour votre travail ou à l'heure. Si vous êtes payé à l'heure, vous êtes censé gagner X $/heure, donc l'employeur vous paiera Y $/heure. Ou bien votre tâche vous rapportera $X et vous devrez y travailler pendant Y heures et votre salaire est estimé à partir de là.

Dans votre cas particulier, vous devrez traiter X feuilles de calcul par semaine lorsque vous travaillez 8 heures par jour. Vous êtes capable, grâce à un algorithme que vous avez créé vous-même, de faire le même travail en quelques minutes. Votre travail est donc évalué en fonction du nombre d'heures de travail prévu, multiplié par le salaire horaire. En créant l'algorithme, vous augmentez en fait votre valeur pour l'entreprise ! La valeur peut être estimée en divisant la valeur de votre travail par le temps réel nécessaire pour cela.

Le problème ici est l'introduction volontaire d'erreurs pour masquer la saisie programmatique comme étant humaine. Pourquoi cette idée vous a-t-elle même traversé l'esprit ?

Que peut-on faire avec le minimum de dommages pour toutes les personnes impliquées ?

Contactez votre patron et informez-le que vous avez considérablement amélioré votre productivité et demandez un nouveau travail. Si on vous le demande, vous pouvez lui dire que votre algorithme a été testé pendant 6 mois sans problème. Vous pouvez proposer de créer une interface utilisateur ou de l'améliorer encore.

Tl;dr

Améliorer votre productivité en écrivant des macros, des programmes et d'autres solutions de contournement est éthique et doit être récompensé. Cela montre votre intérêt pour le travail.

Utiliser une telle aide et prétendre que c'est uniquement votre travail est contraire à l'éthique et doit être évité. Cela montre votre intérêt à être plus malin que votre employeur.

3
3
2017-06-27 14:38:15 +0000

Est-ce contraire à l'éthique ? Le fait est qu'il n'y a pas une seule éthique, mais de nombreuses éthiques différentes. Il existe littéralement des douzaines d'approches différentes du même problème qui mèneraient à des conclusions différentes.

L'éthique sert à distinguer ce qui est mal et ce qui est bien, mais le fait est qu'il n'y a pas de manière absolue de le faire, car ce que vous considérez comme bien pourrait légitimement être considéré comme mal d'un point de vue différent. En outre, ce qui est considéré comme correct aujourd'hui peut être erroné demain. Pour ce qui concerne votre cas particulier, je vois la situation dans les termes suivants :

  • une entreprise a décidé de conserver un système existant (en économisant le coût énorme de le remplacer par un nouveau) en engageant une personne qui doit faire un travail spécifique, pour lequel un budget a été alloué.

Le travail est-il fait chaque mois ? Oui.

Le travail est-il fait correctement ? Oui (l'histoire du bug n'est pas importante, puisqu'ils paient déjà quelqu'un pour vérifier)

Plus important encore,

Le contrat que vous avez signé stipule-t-il spécifiquement que vous devez traiter manuellement les données ? Peu probable, mais s'il le mentionne spécifiquement, vous devez le leur dire ; sinon, vous ne faites rien de mal, juste le travail pour lequel ils vous engagent.

L'entreprise ne vous fait pas une faveur en vous donnant un travail, mais elle paie pour un service dont elle a besoin et que vous fournissez correctement. La manière dont vous faites cela n'a pas d'importance. Alors, évidemment, ne leur dites rien, et félicitez-vous pour vos compétences (puisqu'ils n'ont pas pu faire la même chose depuis des années).

3
2
2017-07-03 18:25:14 +0000

Commentaire d'un professeur d'un cours d'éthique :

J'ai commenté que quelqu'un avait dit des relations romantiques que cacher des choses était un signal d'alarme et indiquait probablement un problème même si la dissimulation n'était pas mauvaise en soi.

Le professeur a commenté que ce n'était pas seulement une caractéristique de l'éthique des relations romantiques : en général, en éthique, si vous dissimulez quelque chose, vous devez probablement vous regarder dans le miroir. Je ne considère pas comme un problème particulier le fait que vous ayez automatisé votre travail ; j'ai, à une échelle bien moindre, automatisé des parties d'un travail et tenu mon patron au courant si cela semblait digne d'être mentionné. Je n'ai jamais eu d'ennuis pour avoir automatisé des activités dont je me souviens.

*Cependant, * votre incapacité à apporter à votre patron des informations importantes et pertinentes est une erreur, et le fait de vous cacher activement en ajoutant de fausses erreurs de saisie est une erreur d'un tout autre niveau.

Vous savez maintenant si vos actions sont bonnes ou mauvaises.

2
1
2017-06-30 08:15:51 +0000

La question clé est de savoir ce que vous faites de votre temps libre et ce qu'ils en feraient.

L'entreprise pour laquelle vous travaillez est-elle elle-même éthique ?

Dans la grande majorité des cas, il est très difficile de répondre à cette question, car l'impact d'une entreprise sur son environnement peut être très positif, très négatif, et la plupart du temps se situe dans une zone grise où la réponse fait appel à des valeurs subjectives plutôt qu'universelles.

Certaines entreprises vivent de l'asservissement de leurs clients. Certaines entreprises ont gagné de l'argent grâce à de grandes innovations qui ont amélioré la vie de chacun. Certaines entreprises traitent bien leurs employés. Ce que vous faites n'est certainement pas loyal envers votre entreprise, mais en ce qui concerne l'éthique, c'est complètement flou. Ce que vous avez fait, c'est déplacer la valeur de votre entreprise vers vos propres mains. Est-ce éthique ?

Si vous utilisiez vos 35 heures pour travailler pour une œuvre de bienfaisance, je doute que quelqu'un vous dise que vous devriez demander des tâches de remplacement. Si vous l'utilisiez pour jouer à des jeux vidéo et avoir des activités qui ne font que votre plaisir, je doute qu'on vous dise que ce que vous faites est éthique. Il semble que pour certaines personnes qui commentent cette réponse, la complexité que j'ai ajoutée pourrait servir à justifier quelque chose qu'elles trouvent manifestement contraire à l'éthique, mais permettez-moi d'ajouter à cet argument de complexité, avec mon expérience personnelle, la raison pour laquelle je trouve le "Vous mentez, c'est contraire à l'éthique" trop simpliste. Dans l'une des entreprises pour lesquelles je travaillais, j'ai été confronté à un style de gestion autoritaire qui s'est avéré, par moments, erroné et inefficace. Avant de partir, j'ai été amené à maintes reprises à cacher des initiatives que je prenais pour l'entreprise parce qu'elles étaient considérées comme une perte de temps, ne faisant pas partie de mes missions, étant quelque chose que je faisais pour mon confort, alors qu'en réalité je m'attaquais à de nombreux problèmes que mon manager sous-estimait (comme une ergonomie trompeuse) ou ignorait (comme une dette technique). On ne me faisait confiance pour aucune responsabilité et comme j'étais dirigée par quelqu'un qui manquait de compétence, j'étais souvent confrontée à un choix : soit suivre un ordre irrationnel, soit tricher pour faire les choses d'une manière plus bénéfique pour l'entreprise.

C'est un exemple de situation où être loyal et éthique peut être tout le contraire.

En outre, j'ai des sentiments mitigés quant au fait de "bien faire mon travail". En tant que programmeur, les résultats de mon activité comprennent la destruction d'emplois pour accroître la productivité et les profits financiers dans un pays qui connaît un chômage massif. Le résultat de l'activité est complexe et son éthique est discutable.

Dans ce cadre, il n'est jamais évident de savoir où se situe la position éthique du travail. Parfois, peut-être même qu'il n'y en a pas. Ma conclusion personnelle est que la meilleure chose que je puisse faire là-bas est de gagner de l'argent et du temps libre pour faire des choses que je considère vraiment comme éthiques - cela peut signifier agir de manière trompeuse envers un employeur. C'est pourquoi, si je me trouvais dans une situation où je pourrais automatiser mon travail, je réfléchirais très sérieusement à la question de savoir s'il peut être éthiquement correct de mentir et d'utiliser les ressources à d'autres fins.

1
1
2017-06-30 09:53:22 +0000

Une situation très analogue :

Si vous avez appelé la compagnie de câble pour qu'elle vienne chez vous parce que vous vouliez qu'elle installe de nouvelles lignes de câble pour votre maison, et qu'elle vous a proposé un prix important (après tout, c'est beaucoup de travail ?)... puis elle s'est présentée, pour ensuite trouver une vieille ligne déjà existante (mise là par un concurrent défunt)... telle qu'elle finit par pouvoir vous brancher en 5 minutes... comment serait-il raisonnable pour elle de maintenir le coût majeur du devis ? Après tout, votre accord portait sur le travail effectué et non sur la quantité de travail nécessaire...

Cela met en évidence un point plus important. Ce monde est rempli de gens qui ne pensent qu'à leur propre intérêt. Mais en fin de compte, tout le monde est perdant. L'effet cumulatif de ceux qui s'accrochent le plus possible est un monde rempli de gaspillage et de retards. Un monde plus lent à innover, plus lent à guérir les maladies, plus lent à construire. Un monde fondé sur la corruption. Il peut sembler que les pertes d'un autre, lorsqu'il est inconnu, sont une échappatoire propre. Mais en effet, il y a toujours une victime. Une escroquerie de rue semble obtenir de "l'argent gratuit". Mais ceux qui sont vraiment dans le besoin ne peuvent souvent pas obtenir l'aide dont ils ont besoin, ce qui est un effet secondaire. Et cet argent (et ce temps) qui aurait pu être utilisé à des fins utiles finit par être gaspillé. Il peut vous sembler fructueux de soulager ceux qui travaillent vraiment pour apporter des bénéfices et des gains, et d'apprécier les défauts d'utilisation pour faire du profit plutôt que des améliorations... mais réalisez simplement que si chacun le faisait (et pourquoi ne le ferait-il pas ?), nous ne serions nulle part. C'est tellement vrai que les entreprises ne se soucient pas toujours de leurs employés. De même, la plupart des entreprises pourraient, de nos jours, dire cela de leurs employés. Et en fin de compte, c'est un géant "Prisoner's Dilemma"

Et, comme c'est le cas pour cette situation... il en va de même pour toutes les situations ; chacun peut choisir de ne pas être un tant soit peu troublé par les moralités potentielles. En effet, l'éthique semble être empreinte de subjectivité.

Mais en fin de compte, le monde a besoin d'axiomes pour vivre. Et malgré les arguments que l'on peut avancer, on les voit généralement, mais on choisit d'insérer sa propre réalité parce que cela lui plaît davantage. Cela ne signifie pas pour autant que les axiomes ne sont pas vrais, ni que la personne ne sera pas tenue de leur rendre des comptes. Vous pouvez décider que l'obligation de manger n'est qu'un mirage, une fausse concoction de la société. Mais vous serez quand même tenu de rendre compte des conséquences de la thermodynamique. En effet, l'éthique n'est généralement pas prouvée de manière concluante... mais de même, on ne peut plus prouver que deux points produisent une ligne unique (dans un plan donné). On ne devrait pas se dire trop surpris si un jour on est tenu à l'éthique dont on prétendait ne pas pouvoir être convaincu.

1
0
2018-12-03 21:27:40 +0000

Non seulement c'est contraire à l'éthique, mais c'est aussi une rupture de contact dans de nombreux cas.

Lorsque vous êtes engagé par un employeur, il vous fait généralement signer un contrat qui stipule que tous les programmes que vous écrivez, ou que vous traitez, qui automatisent votre travail, ou qui vous aident dans votre charge de travail, appartiennent à l'entreprise. Je travaille comme ingénieur en logiciel et tout ce que je crée pour m'aider à accomplir mon travail est la propriété de mon entreprise, pas la mienne.

Pensez-vous que cela se passera bien lors de votre prochain entretien d'embauche potentiel ? "Eh bien, j'ai dupé mon ancien employeur pour qu'il me paie 40 heures par semaine pour un travail d'environ 50 minutes". Bien sûr, quelqu'un pourrait reconnaître le génie qui s'y trouve, mais la plupart seraient rebutés par le fait que vous les tromperiez ensuite d'une manière ou d'une autre.

0
0
2017-06-28 22:08:07 +0000

Les points non couverts par d'autres réponses sont en gras.

Oui, bien sûr, il est contraire à l'éthique de tromper votre employeur de la manière dont vous le faites déjà, et vous le savez déjà. Sinon, vous ne vous seriez pas senti obligé d'insérer des bogues.

La question à se poser est la suivante : *si vous travailliez au bureau plutôt qu'à la maison, et que votre patron pouvait passer à tout moment pour vous demander de vous guider dans le dossier que vous êtes en train de traiter, diriez-vous ou feriez-vous quelque chose de différent ? *

Si vous êtes payé à l'heure ou si vous remplissez une feuille de présence indiquant le nombre d'heures travaillées, vous mentez, ce qui est manifestement contraire à l'éthique. Selon votre région, si vous êtes salarié, il peut être illégal pour votre employeur de vous demander de travailler un certain nombre d'heures, c'est une protection contre la demande d'heures supplémentaires sans compensation, mais ce n'est pas une carte de sortie de prison. De nombreuses entreprises offrent uniquement des avantages aux employés qui travaillent un certain nombre d'heures, par exemple 30 heures/semaine et plus, et sont tenues d'offrir ces mêmes avantages à tous les employés qui y ont droit. À ma connaissance, c'est assez courant aux États-Unis. Chez certains employeurs, vous **accréez un PTO en fonction du nombre de jours ou d'heures de travail. Si vous bénéficiez de ces avantages, vous acceptez implicitement de travailler au moins ce nombre d'heures, même si cela signifie être assis à votre bureau à domicile et fixer le mur du regard 7 heures et plus par jour ou faire votre travail manuellement. Ne pas dire à votre employeur que vous avez automatisé votre travail et que vous ne travaillez pas assez d'heures pour avoir droit à des avantages est contraire à l'éthique, en particulier lorsqu'un employé à temps partiel travaillant 10 fois plus d'heures que vous ne le feriez. Si vous avez signé un contrat de travail et qu'il contient une clause de propriété intellectuelle accordant à l'entreprise la propriété de toute propriété intellectuelle que vous développez, elle est déjà propriétaire des scripts et il est soit implicite soit explicitement indiqué que vous devez les fournir à votre employeur. Vous avez déjà déclaré que vos scripts doivent être modifiés de temps en temps, de sorte que votre employeur devra engager quelqu'un pour maintenir vos scripts, que ce soit vous ou quelqu'un d'autre. Une personne vraiment sans scrupules essaierait de répéter votre formule avec d'autres employeurs, au point de gagner plusieurs salaires à plein temps et de ne travailler qu'un ou deux jours par semaine.

Même si ce n'était pas contraire à l'éthique, vous ne vous rendez pas service en termes de carrière ou de développement professionnel si vous ne passez pas votre temps à mettre en pratique vos compétences et à vous former à des technologies supplémentaires. Il existe des carrières dans l'automatisation qui valorisent ce que vous avez fait et qui vous paieront plus qu'un travail qui se résume à la saisie manuelle de données. Si vous vous contentez de continuer votre tromperie actuelle et de consacrer le reste de votre temps à vos loisirs, vos compétences stagneront et vous serez fichu lorsque vous serez finalement licencié ou congédié.

0
-1
2019-07-10 23:28:49 +0000

Tant mieux pour vous. Si le fait de le dire à votre employeur vous permet d'obtenir une promotion et de travailler davantage, alors faites un pas en avant.

Si vous pensez que le fait de le dire vous fera virer pendant que quelqu'un d'autre s'occupe de votre scénario, alors ne dites rien. Je chercherais un autre emploi à plein temps et je recevrais deux salaires.

Si votre enfant est jeune et que vous voulez passer du temps à la maison, assurez-vous d'avoir six mois de dépenses en réserve au cas où

Vous avez une bonne affaire et ne la gâcheriez pas. Vous devez rédiger un manuel sur la façon de faire le travail à l'ancienne et le remettre au patron. Il sera ravi de la documentation.

-1

Questions connexes